Statistiques mensuelles | septembre 2022

Léger recul des ventes résidentielles au Canada entre juillet et août

Ventes résidentielles nationales

Les ventes résidentielles enregistrées sur les systèmes MLS® canadiens ont légèrement diminué de 1 % de juillet à août 2022. Ce sixième mois consécutif de ralentissement de l’activité immobilière était cependant moins marqué que les cinq autres, car les effets négatifs des hausses de taux d’intérêt sur les ventes nationales continuent de s’estomper.


Ventes réelles

Le nombre de transactions réel (non désaisonnalisé) a baissé de 24,7 % entre août 2021 et août 2022, un recul important, mais moins marqué que celui de 29,4 % d’une année à l’autre en juillet.


« En août, les ventes nationales sont restées constantes d’un mois à l’autre pour la première fois depuis février. Conjugué à la stabilisation de l’offre et de la demande sur de nombreux marchés, ce facteur annonce peut-être la fin de l’essentiel des ajustements importants observés cette année sur les marchés de l’habitation du pays. Cela dit, certains acheteurs décideront peut-être d’attendre des signes plus clairs de stabilisation, autant du côté des coûts d’emprunt que du côté des prix. »
~ Jill Oudil, présidente de l’ACI
Le nombre de nouvelles inscriptions

Au mois d’août, le nombre de propriétés nouvellement inscrites a chuté de 5,4 % d’un mois à l’autre. Cette baisse s’ajoute à celle de 5,9 % observée en juillet. Certains propriétaires-vendeurs semblent préférer conserver leur propriété jusqu’à ce que les acheteurs reviennent en plus grand nombre.


L’Indice des prix des propriétés MLS®

L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a légèrement reculé de 1,6 % d’un mois à l’autre, mais affiche toujours une hausse de 7,1 % d’une année à l’autre.


Le prix moyen des maisons à l’échelle nationale

Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays en août 2022 était de 637 673 $, soit une baisse de 3,9 % comparativement au même mois l’an dernier.


« La simulation de crise n’était pas très populaire lorsqu’elle a été introduite. Mais, comme nous avons tous vu la Banque du Canada augmenter son taux d’intérêt directeur de 300 points de base en l’espace de cinq mois, il est clair que cet outil a protégé plusieurs Canadiens. Ne devrait-il pas y avoir un revers à cette médaille? Le taux du financement à un jour est maintenant officiellement au-dessus de la fourchette « neutre » de la Banque du Canada, mais on ne s’attend pas non plus à ce qu’il monte beaucoup plus. »
~ Shaun Cathcart, économiste principal de l’ACI

Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays en août 2022 était de 637 673 $, soit une baisse de 3,9 % comparativement au même mois l’an dernier. Le prix moyen national est fortement influencé par les ventes dans le Grand Vancouver et la RGT, deux des marchés les plus actifs et les plus chers au Canada. Si l’on exclut ces deux marchés du calcul, le prix moyen national baisse d’environ 114 800 $.